Quand la motivation fiche le camp…

En toute modestie… je suis la fille la plus motivée du monde… Toujours top partante pour tout faire (trop, j’imagine…). Pourtant, depuis quelques jours (lundi matin pour ne pas le nommer), je ne trouve plus cette motivation… Perdu entre deux séances de Facebook, Instagram et Pinterest? Oublié à l’école à la fin de la session? Je croyais l’avoir bien rangée dans l’armoire… juste à côté de mes souliers de course et de mon sac de sport… Mais non,… rien… J’ai comme une charge de 1000 lb sur mes chevilles… et tout ce que je fais c’est m’enfoncer dans les sables mouvants de la procastinite aiguë…

Ça ne peut pas être une dépression fulgurante mortelle… C’est certain… J’étais au sommet de ma forme il y a deux jours. Donc c’est surement un peu de fatigue accumulée ou quelque chose comme ça. Le hic c’est que je n’ai pas le temps pour ce genre de connerie et encore moins pour me trouver des excuses bidon! Le temps presse les amis! Après un ralentissement critique de production sur mon blogue dans les quatre derniers mois en lien avec mon statut d’étudiant à temps plein full motivée, je veux me remettre à la tâche à 110 %! Vous vous souvenez? Il FAUT que je rentabilise la patente d’ici septembre 2017… Ça me laisse un beau 4 mois… AHHHH! Je sais que c’est possible, car il y a des êtres humains qui l’ont fait… À partir de là, plus d’excuse, je peux y arriver moi aussi! Donc, étape 1 : Trouver ma motivation au plus sacrant… Pour ce faire, je vais faire une petite recherche pour savoir ce qu’internet a de plus intelligent à nous dire sur le sujet! J’espère que ça va m’aider! Et à vous aussi…! Mais avant de débuter… je vais aller me faire un autre café… juste pour être certaine de perdre encore plus mon temps et de ne rien publier aujourd’hui…

Je suis de retour… j’en ai profité pour vider le lave-vaisselle et pour décoller mon souper. Je disais donc la fameuse motivation… voici ce que j’ai trouvé… Je ne dois pas être seule au monde à être démotivé, car j’ai trouvé beaucoup de résultats (About 413,000,000)…

mo•ti•va•tion

Selon Google lui-même et son intelligence supérieure, la motivation est : la raison ou les raisons que l’on a pour agir ou se comporter d’une manière particulière ou encore le désir général ou la volonté de quelqu’un de faire quelque chose.

Ouin… OK, on n’apprend rien, mis à part que de lire la définition ce n’est pas très motivant…

 

Ensuite le premier résultat… et vlan! Direct on target… C’est exactement ce qu’il me faut: Motivation : The Scientific Guide on How to Get and Stay Motivated

Qui est ce mystérieux James Clear, auteur de ce blogue? C’est bizarre… on dirait moi en gars… Blogueur, weightlifter, photographe (dans mes rêves) et intéressé par la motivation… Tout comme moi, c’est un no-name de l’industrie. Il est à l’occasion cité par CBS, Entrepreneur Magazine, Forbes, TIME Magazine… et à 500,000 abonnés à son infolettre. Bref, rien de majeur…

En résumé, selon lui, la première chose à faire est de jeter la définition de Google à la poubelle… Sorry Mr. Google, mais Maitre Clear a mis les choses au clair. La motivation c’est quand, « À un moment donné, la douleur de ne pas faire quelque chose devient plus grande que la douleur de le faire ». Intéressant! Ce que j’en comprends c’est que pour être motivé, il faut que la situation nous apporte du négatif si elle reste en statu quo… Dans mon cas, c’est travaille au plus sacrant ma fille si tu ne veux pas faire faillite… Assez négatif comme conséquence à l’inaction. Je suis tout à fait persuadée!

Ensuite dans son texte, il parle de ce qu’un être humain moyen a besoin de faire pour être motivé. En gros, la première étape n’est pas surprenante. Il conseille de planifier sa motivation. C’est vrai que si ça reste flou… genre… « Bon, il faudrait que j’écrive sur mon blogue un moment donné… », il y a de bonnes chances que ça ne se produise jamais. Par contre, sans le savoir aujourd’hui j’ai débuté de manière gagnante, car j’avais planifié et programmé d’écrire de 12 h à 15 h…! (Il me reste seulement 45 minutes d’ailleurs…). Il ajoute même que c’est la différence entre les amateurs et les professionnels… Ce qui fait de moi une blogueuse professionnelle à partir d’aujourd’hui et du coup ça booste ma motivation de 10 points! (Merci James xxx: je t’aime d’amour!.) Ensuite, il dit qu’il faut toujours faire les mêmes étapes à la même heure et créer une habitude fermement ancrée.

À plus long terme, afin de rester motivé pour toujours, James suggère de trouver le degré de difficulté parfait pour avancer. En gros, ça ne doit pas être trop facile, ni trop difficile, sinon la motivation baisse en flèche. Personnellement, je trouve ce point excellent. Quand c’est trop facile et que je n’ai aucun challenge, je m’ennuie et au contraire si c’est une tâche insurmontable avec peu de chance de réussite c’est loin d’être motivant d’essayer. Cadeau gratuit… apparemment que quand on trouve ce degré de difficulté parfait pour nos habiletés personnelles, le simple fait de travailler sur cette tâche apporte du bonheur et donc plus de motivation et ainsi de suite.

Belle découverte ce blogue! Il traite vraiment tout plein de sujets les plus intéressants les uns que les autres. Ce que j’aime bien aussi c’est que ce n’est pas seulement l’avis de James (le no-name), mais il appuie ses dires sur la littérature scientifique et j’adore!

Wow! Record! Habituellement, ma motivation me pousse à consulter minimalement la totalité de la première page de résultat Google, mais aujourd’hui je n’irai pas plus loin que le premier résultat! Détrompez-vous ce n’est pas par manque de motivation, car je me sens déjà beaucoup mieux… C’est plutôt parce que je pense à votre motivation à continuer à me lire et j’approche les 1000 mots, ce qui indique votre limite personnelle est pas mal atteinte… hihi! On fait quoi demain? Je ne sais pas pour vous, mais de mon coté, je m’assoie de 12 h à 15 h et je travaille à publiciser ce post.

crédit photo: Pexels

About The Author

Priscilla

2 COMMENTS

  1. Suzon | 3rd Juin 17

    Très intéressant ! Surtout agréable à lire. Je savais pas que tu composais bien de même. Je te souhaite plein d’inspiration et plein de motivation. Lâches pas…

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *